informations imfer

IMFER, LA GARANTIE DE LA RÉALISATION DE VOS RÊVES

Le recul de l’âge de la première maternité ainsi que notre mode de vie seraient directement liés aux problèmes de reproduction qu’affrontent 15% des couples.

Le 4 juin, Journée Mondiale de la fertilité, est une date qui commémore l’importance de prendre soin de notre santé reproductive. De plus en plus de femmes décident de repousser l’âge de leur première maternité. D’après l’Institut National des Statistiques espagnol(I.N.E), l’âge moyen de la première maternité serait de 31 ans. Néanmoins, à partir de 35 ans, la probabilité de tomber enceinte et de mener à bien une grossesse diminue considérablement, et au fur et à mesure que l’âge de la femme avance, ce taux est quasiment nul. Outre le recul de l’âge de la procréation, le stress, le style de vie ainsi que la pollution sont les principaux problèmes qui affectent 15% des couples en âge de procréer. À l’Institut Murciano de la Fertilité, IMFER, voilà déjà 25 ans que notre équipe de professionnels fait face à ce problème, en aidant les couples à réaliser leurs rêves de devenir parents. IMFER est le fruit du mélange de notre équipe humaine, hautement qualifiée, accompagnée d’une technologie de pointe, et de la personnalisation et adaptation de chacun de nos traitements. Mais, quand doit avoir lieu la première consultation dans une clinique de PMA, pour des femmes ou des couples qui essaient en vain de procréer ? À IMFER nous soulignons que les couples ou les femmes qui ont tenté en vain de procréer pendant 1 an devraient solliciter un premier rendez-vous afin de connaître en profondeur l’origine de leurs problèmes (dans le cas des femmes de plus de 35 ans, 6 mois d’essai sont suffisants avant de consulter un spécialiste en PMA). À IMFER, nous vous proposons une première consultation totalement gratuite avec l’un/e de nos gynécologues et durant laquelle une échographie vous sera pratiquée, permettant de mieux déterminer vos besoins. 

L’expérience acquise tout au long de sa trajectoire ainsi que les efforts de toute son équipe ont permis à IMFER de se situer dans le peloton de tête des cliniques espagnoles jouissant des meilleurs taux de fertilité. De plus, année après année, IMFER présente un taux de grossesse à terme au-dessus de la moyenne nationale. C’est bien pourquoi la clinique a lancé un programme de garantie de grossesse dans le cadre duquel une partie du traitement sera remboursée à la patiente, dans le cas où celle-ci ne parviendrait pas à tomber enceinte à l’issue de son cycle de traitement. Seule une clinique comme IMFER peut proposer une telle garantie car IMFER possède une trajectoire impeccable dans le temps ainsi qu’un taux élevé de satisfaction parmi ses patientes. 

L’équipe de l’Institut Murciano de la Fertilité affirme également qu’il est indispensable d’innover constamment afin de conserver des taux de réussite élevés. Déjà, il y a plus de 22 ans, IMFER avait permis de mener à bien la première grossesse par fécondation in vitro dans la Région de Murcie. À partir de ce moment-là, IMFER a démontré sa ténacité à continuer d’avancer dans le domaine de la procréation médicalement assistée. Par exemple, IMFER a été la première clinique de la Région de Murcie à être autorisée à effectuer la vitrification d’ovules (technique spécialement recommandée chez les femmes qui souhaitent postposer leur maternité en raison de motifs personnels, professionnels ou de santé). En outre, la clinique a été l’un des premiers centres de PMA espagnols à incorporer la technique IMSI (Microinjection de Spermatozoïdes Morphologiquement Sélectionnés), traitement recommandé chez les patients souffrant d’un facteur d’infertilité masculin sévère.

Ainsi, à IMFER, la mission principale d’accompagnement des patients/es dans leur aventure vers la maternité/paternité est possible grâce à une technologie de pointe et à une équipe hautement qualifiée et chaleureuse, en mesure de communiquer un diagnostic adéquat et personnalisé à chaque patient/e.

 

photo : le Dr. Callizo, fondateur de la clinique IMFER, en présence d’une partie de l’équipe médicale et des coordinatrices internationales.

 

Sin comentarios

Dejar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *